gafoaccueilPlace aux instruments de musique, des plus connus aux plus curieux...

S'attachant à quelques-uns d'entre eux, nous avons croisé des voyageurs au long cours (l'accordéon diatonique, du Mexique à Madagascar), de curieux prototypes oubliées (le glassharmonica) ou d’improbables bricolages appelés à une longue postérité (l'invention de la batterie jazz). Si Hubert Le Blanc regrette l'abandon de la viole face aux prétentions du violoncelle, Johnny Watson fait partie des premiers à tirer profit de l'électrification de la guitare ; tandis que la vielle à roue connaît une singulière promotion de classe sociale en passant des mains des paysans et des mendiants à celles des "belles vielleuses" de Versailles, le chant électromagnétique du thérémine se fait entendre aussi bien dans l'avant-garde que dans les cinéma de série B. Alors qu'au milieu du XIXème siècle, l'invention d'Adolphe Sax en est encore à patienter dans les salons parisiens avant de connaître son heure de gloire de l'autre côté de l'Atlantique, le sitar indien est adopté par la jeunesse pop et psychédélique anglaise. Ne méprisant aucun instrument, Johann Georg Albrechtsberger compose quatre concertos pour un virtuose ...de la guimbarde !