Un conseil de lecture ? #04

Fil d'ariane

passeursdelivresaccueilSyrie : Passeurs en littérature  

 

 

 

Delphine Minoui - Les passeurs de livres de Daraya : une bibliothèque secrète en Syrie - Seuil (2019)

 

Lorsque la guerpasseursdelivrescouvre éclate, la lecture peut être considérée comme une occupation bien futile. Mais elle peut aussi être envisagée comme un refuge contre l’horreur ou comme un acte de résistance.


Le 8 novembre 2012, commence en Syrie le siège de la ville de Daraya par l’armée. Suivent quatre années de descente aux enfers pour les habitants qui, pris en étau entre le gouvernement et Daech, subissent les bombardements, les attaques au gaz chimique…

Dans cette ville devenue un tombeau à ciel ouvert, chacun survit comme il peut. Parmi les civils qui n’ont pas fui, une quarantaine de jeunes résistants décident, au péril de leur vie, de rassembler dans une bibliothèque clandestine des milliers de livres récupérés  dans les maisons abandonnées, les bureaux dévastés ou les mosquées défigurées. La lecture de ces ouvrages va leur permettre de faire connaissance avec un monde qu’ils ne connaissent pas : Les livres, c’est notre façon de rattraper le temps perdu, d’effacer à jamais l’ignorance dit un des protagonistes dénonçant la censure imposée par le gouvernement.


Grâce à Delphine Minoui, grand reporter au Figaro, spécialiste du Moyen-Orient et auteur de Je vous écris de Téhéran, nous découvrons cette histoire incroyable de jeunes gens unis dans l'amour de la littérature, l'amour des mots, l'amour de la poésie. Il est réconfortant de penser qu’à Daraya, sous les bombes, les livres ont pu apporter un peu d’humanité à une population en détresse.
Les livres ne peuvent pas arrêter la guerre ni empêcher les bombes de tomber, mais pour ces jeunes, explique Delphine Minoui, ils aident à rester ¬humain, à s’accrocher à la vie, à maintenir éveillée une lueur d’espoir. Face aux bombes, ce sont leurs armes d’instruction massive.
Ce n’est pas nous qui la contredirons !

 Martine

 

Extrait :

Avant l'inauguration restait une dernière tâche à remplir : numéroter minutieusement chaque recueil et y apposer le nom de son propriétaire sur la première page. (...) Notre but, c'est que chacun puisse récupérer ce qui lui appartient une fois la guerre terminée, insiste Ahmad.
A ses mots, j'ai posé mon crayon. Impressionnée par son civisme. Muette devant un tel sens du respect de l'autre.
Des autres. Nuit et jour, ces jeunes côtoient la mort. La plupart d'entre eux ont tout perdu : leur demeure, leurs amis, leurs parents.
Au milieu du fracas, ils s'accrochent aux livres comme on s'accroche à la vie. Avec l'espoir des meilleurs lendemains. Portés par leur soif de culture, ils sont les discrets artisans d'un idéal démocratique. Un idéal en gestation, qui brave la tyrannie du régime.

 

 Voir si le livre est disponible: ici

 Prix des Incorrigibles 2018/2019

Daraya la bibliothèque sous les bombes

 

Pour savoir ce que les protagonistes sont devenus : Les passeurs de livres de Daraya a été adapté en film.

Voir si le DVD est disponible : ici

: 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.