Les chroniques de l'Orangerie #08

Fil d'ariane

Le Masque De La Mort RougeLecture en déconfinement…

Durant la période de confinement, certains romans ont eu un regain d’intérêt tels que La Peste d’Albert Camus, Le Décameron de Boccace, Le Fléau de Stéphan King, La quarantaine de Le Clezio ou encore Le sixième jour d’Andrée Chedid.
Après avoir mis en lumière dans une chronique précédente La Peste écarlate de Jack London, inspirée d’une nouvelle d’Edgar Allan Poe, voici une nouvelle suggestion de lecture.

Le Masque de la Mort Rouge / Edgar Allan Poe

(traduit en français par Charles Baudelaire)

L'histoire :

elle se situe dans une abbaye fortifiée, dans laquelle le prince Prospero s'est enfermé, avec des courtisans dans le but de fuir l’épidémie foudroyante de la " Mort Rouge " qui frappe le pays. Tous mènent une vie de luxure, de vices et de plaisirs en toute sécurité derrière les murs de l'abbaye. , ignorant volontairement les ravages de l’épidémie au sein du reste de la population.
Une nuit, le prince Prospero organise un bal masqué dans sept pièces de l'abbaye, décorées et illuminées chacune d'une couleur différente : bleu, pourpre, vert, orange, blanc, violet. La dernière est tapissée de noir et éclairée par une lumière rouge sang. Elle inspire crainte et peur à tous...
Durant la soirée, le prince s’effondre, mort, dans la septième pièce. Les courtisans, horrifiés et furieux, se jettent sur le responsable et lui arrachent son masque, mais ils découvrent que le costume est vide. Tous comprennent qu'il s'agit de la Mort Rouge elle-même...

Quelques extraits :

"La mort rouge avait pendant longtemps dépeuplée la contrée. Jamais la peste ne fut si fatale, si horrible. Son avatar, c’était le sang, - la rougeur et la hideur du sang".

"Le prince avait pourvu à tous les moyens de plaisir. Il y avait des bouffons, il y avait des improvisateurs, des danseurs, des musiciens, il y avait le beau sous toutes ses formes, il y avait le vin. En dedans, il y avait toutes ces belles choses et la sécurité. Au-dehors, la Mort Rouge".

"Et la vie de l’horloge d’ébène disparut avec celle du dernier de ces êtres joyeux. Et les flammes des trépieds expirèrent. Et les Ténèbres, et la Ruine, et la Mort Rouge établirent sur toutes choses leur empire illimité".

Adaptations :

Il existe plusieurs adaptations cinématographiques de cette nouvelle, parmi lesquelles :

  • Le Masque de la Mort Rouge (The Masque of the Red Death) , film de Roger Corman en 1964
  • Le Masque de la Mort Rouge (Masque of the Red Death) , film de Larry Brand en 1989
  • Le Masque de la Mort Rouge, dessin animé de Jean Monset et Timothy Hannem en 2005

Une très courte nouvelle à lire et/ou (re)découvrir sans attendre. Elle est disponible gratuitement en PDF à partir de ce site : http://www.bibebook.com/files/ebook/libre/V2/poe_edgar_allan_-_le_masque_de_la_mort_rouge.pdf
A partir du catalogue du réseau des médiathèques cette nouvelle est accessible dans le recueil "Le chat noir et autres nouvelles" à la médiathèque Valery-Larbaud :

K. Le Cornec

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.