Poèmes et chansons, chansons et poèmes…tout n’est qu’un dans l’expression de Georges Brassens, bien qu’il s’en défende, à tort me semble-t-il. Pour lui, Il n’est à ses yeux qu’un honnête artisan de la chanson française.
Au service, dans le meilleur des cas, d’un Paul Fort ou d’un Jean Richepin. Des poètes ceux-là. A moins qu’il ne serve, par ses connaissances de la scansion, François Villon ou Victor Hugo !
Je me suis rendu compte que ça fera 40 ans cette année, que l’oncle Georges s’en est allé. Comme le vieux Léon !
Avec sa guitare, à défaut d’accordéon. Brassens l’homme des mots, doublé d’un musicien d’une efficacité redoutable, sans qu’il ne paraisse y toucher. Tonton Georges qui m’a nourri au lait de « Brave Margot » ou enseigné que Mourir pour des idées...
J’ai ici la chance de vous rappeler ses poèmes et chansons. Sans guitares ni contrebasse, sans tambour ni trompette… Une heure avec l’ami Brassens, à se régaler de ses mots, du moins je l’espère. Voici donc "Auprès de mon arbre… au fil des saisons".

Horaire susceptible de changer en fonction de la crise sanitaire

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date