Nadhir Ben Mimoun : violon et  Elias Damouni : chant et oud

C’est le répertoire des plus grands noms de la chanson arabe, celui d’Oum Kalsoum (surnommée « l’Astre d’Orient »), Fairouz ou Mohammed Abdel Wahab, qui s’invite ce soir à la médiathèque ! Ces vastes compositions, originellement écrites pour de larges orchestres, sont ici adaptées à une formation intimiste. L’association du violon et du oud (en arabe : « oud ‘a’ kaman »), qui mêle cordes pincées et frottées, possède un charme tout particulier. Le tarab, ce sentiment d’extase musicale qui, dans les Mille et une Nuits, fait se pâmer les sultans, devrait donc être au rendez-vous…

Détails des prochaines sessions

Aucune prochaine date